DANSE ET LA COUR, 2018

Chorégraphie: Johanna Levy

Deux danseurs de la Compagnie Ten

Dans la cour de l’école, du collège, du lycée, donner une autre vie à la cour, le temps d’une récréation, découvrir la danse en toute liberté. 

Danse et la cour  est un spectacle performatif et interactif menée par deux artistes chorégraphiques. Ces derniers investissent la cour le temps d’une récréation. L’importance de la mise en mouvement d’un lieu qui fait partie de leur quotidien, un lieu qu’ils connaissent et où ils se sentent à l’aise, un lieu qui leur appartient. Elle apporte un autre mouvement en lien avec l’architecture, les jeux qui l’habitent mais aussi les réponses des enfants face à ce qui est en train de se passer. La danse se construit sur le moment, d’une manière instantanée et en réponse à la façon dont les enfants et adolescents réagissent. 

La danse prend vie autour des éléments de chaque espace de récréation

Leurs jeux deviennent le jeu de la danse

Le bitume devient le sol des danseurs

Les lignes leurs parcours

La danse s’entremêle aux autres

Elle se construit différemment dans chaque cour

Le spectacle devient interactif

Les deux danseurs escaladent, tournent autour des arbres, s’accompagnent en alternance d’un poste de radio et des sons qui les entourent. 

Production: Compagnie Ten

Soutiens: Service Culturel d’Amboise

 

 

 

THE ORDINARY, 2016

Première expérience à deux têtes pour les frères Dara qui transforment l’essai avec ce court métrage surprenant et poétique. The Ordinary raconte l’histoire d’un homme – ordinaire -, qui, après avoir vaincu un dragon monstrueux, s’abandonne dans les rues désertes d’une banlieue pavillonnaire à une chorégraphie mélancolique pleine d’espoir. Mais derrière ces très belles images, ce projet a été un véritable parcours du combattant que Simon et Julien ont bien voulu me raconter... http://www.tafmag.com/cinema-simon-et-julien-dara-le-reveil-de-la-force/

 

 

LECTURE DANSEE D'UN ALBUM DE JEUNESSE, 2018

Lechampd'amourd'Anton.jpg

Le Champ D’amour D’Anton

Performance: Johanna Levy 

" Anton est un perfectionniste, qui aligne ses pastèques comme une rangée de soldats. Lorsqu'une faille apparaît soudain dans la vie parfaitement réglée de cet agriculteur, c'est la débâcle ! Après s'être battu longuement, notre héros accepte de lâcher prise et c'est justement à ce moment-là qu'il trouve un nouvel équilibre au milieu d'un champ devenu très vivant." Emmanuelle Pelot